Comment j’ai décidé d’être heureux au présent

Beaucoup de personnes vivent par pilotage automatique et ne prennent pas le temps de jouir de l’instant présent, car elles s’inquiètent pour le futur et restent attachées au passé. Certes, il est important d’avoir des projets dans la vie et il peut être bénéfique de se remémorer des événements passés mais cela ne doit pas être au détriment du moment présent.

Les cheminements de pensées qui constituent notre esprit, nous amènent de manière automatique à opter pour la solution de facilité. En effet, lorsqu’une situation d’inconfort se présente, le cerveau va chercher à nous ramener vers notre zone de confort. Celle dans laquelle nous avons une certaine routine, permettant d’avoir une prise en charge automatique et sans effort de nos comportements habituels.

Alors pourquoi est-ce que notre esprit voudrait laisser tomber ce sentiment de sécurité, pour s’aventurer vers l’inconnu qui par définition n’apporte aucune garantie et fait peur ?

L’exemple le plus parlant de ce qui précède est lorsqu’une personne décide de faire du sport. Cette personne se retrouve face à une situation inhabituelle qui entraîne irrémédiablement de multiples questions. Et c’est généralement dans ces moments d’inconfort que les excuses apparaissent. Par exemple, je n’ai pas le temps, je suis fatigué-e, je n’aime pas le sport, ainsi de suite. Finalement, la personne finit par se convaincre et abandonne la pratique du sport même si au départ, il y avait des raisons valables (l’envie d’être en bonne santé, de perdre du poids, d’avoir confiance en soi, se challenger, etc.).


Nous reproduisons les mêmes schémas de pensées avec notre bonheur

De nombreuses personnes ont un sentiment d’insuffisance au fond d’elles, une émotion dans laquelle elles ont l’impression que la pièce centrale qui constitue le puzzle de leur vie manque. Malheureusement, cette émotion ne partira jamais si la personne ne se décide pas à devenir plus. C’est-à-dire, devenir ce que l’on devrait être et ce que l’on voudrait être au plus profond de nous. Mais cela est-il véritablement possible si nous restons attachés au passé et vivons dans le futur ?

Être heureux n’est pas une question de lendemain, encore moins de naguère mais d’aujourd’hui. C’est une vérité essentielle dont chacun devrait prendre conscience. C’est maintenant, aujourd’hui, que le bonheur d’une personne se défini, de part ses modes de pensée, ses choix, ses habitudes ou encore son environnement social. En d’autres termes, tous les éléments qui gravitent autour d’une personne jouent un rôle dans le bien-être de celle-ci. 

Notre manière de penser nous amène à repousser notre bonheur et il est toujours plus simple de garder les bons vieux schémas de pensée que de bousculer les habitudes. Cela peut être comparé au procédé de pensée qui lié à la pratique du sport.


Avons-nous conscience qu’en pensant constamment au passé et au futur, nous empêchons le bonheur d’exister aujourd’hui ?

En définitive, que veux dire « être heureux » ? 

Nous sommes d’accord de dire que chaque être humain est différent. De part, sa culture, son éducation, ses aspirations ou encore ses influences. Malgré cette diversité, chaque personne est reliée par les différentes règles qui régissent notre vie.

Être heureux n’est pas une question d’argent. Oui, parlons-en un peu de l’argent mais vraiment un peu. Certes, consommer et posséder des biens matériels améliore notre condition de vie mais ce n’est pas ce qui donne fondamentalement un sens à notre existence. Nous vivons dans une société qui place l’argent au centre de tout le système. Cela entraine des dérives qui nous pousse par exemple, à nous valoriser en fonction de combien nous avons dans le compte en banque et non en fonction de nos valeurs ou de nos actes. 

Jim Carrey avait dit ceci d’étonnant « j’aimerais que tout le monde soit riche et célèbre pour se rendre compte que ce n’est pas la réponse ». Cette phrase est révélatrice du sens que nous devrions donner à notre vie. 

Être heureux ce n’est pas réussir dans la vie mais c’est réussir sa vie.

Comprendre les dérives qui nous empêchent d’ôter ce sentiment de manque qui peut nous accompagner durant de nombreuses années, comprendre les mécanismes de pensée qui s’enclenchent lorsqu’une situation d’inconfort se présente, sont des éléments importants qu’il était important de saisir avant de poursuivre.

Le bonheur ne survient pas soudainement ni par hasard. Il ne s’agit pas non plus de la personne que nous étions, ni celle que nous serons peut-être demain, mais il s’agit de celle que nous sommes aujourd’hui et que nous cultivons quotidiennement, instant après instant, pour la rendre meilleur.


Ce qui veut dire ?

Faites plaisir aux autres. Contribuer à apporter de la valeur dans la vie des personnes fait partie du bonheur. Laissez-moi vous poser une question. 

Êtes-vous plus heureux lorsque vous recevez un cadeau ou lorsque vous voyez de la joie sur le visage de la personne à qui vous offrez un cadeau ?

Quand une personne vous montre qui elle est réellement, croyez-là. Nous vivons dans un monde où on a appris que lorsque l’on donne, cela veut dire que nous n’avons plus. Or, c’est tout le contraire qui se produit dans la vie. Lorsque vous donnez, vous recevez tout autant, voire plus. La seule donnée qui est inconnue, c’est le temps.


Aimez ce que vous faites. 90% des personnes n’aiment pas leur travail. Ils sont donc malheureux. C’est assez étonnant surtout lorsque nous savons que nous passons 1/3 de notre vie au travail. Pourquoi supporter de passer 1/3 de notre temps à faire une chose qui ne nous rend pas heureux ? 

Trouver un sens à sa vie est l’essence même du bonheur. Est-ce que je m’épanouie dans ce domaine ? Quelle est ma passion ? Se poser les bonnes questions et trouver les réponses permet de se rapprocher du chemin qui doit être pris. Vous pouvez échouer dans ce que vous n’aimez pas, autant essayer de réussir dans ce que vous aimez. 

Carpe Diem. Vous avez déjà entendu parler de cette citation et peut-être même qu’elle a été source d’inspiration pour vous. Mais combien de fois la mettez-vous en pratique ? Cette maxime qui dit en résumé « Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain » est une incitation à jouir pleinement de chaque instant, sans se soucier du lendemain et d’hier. 

Ayez de la gratitude. Prenez le temps de toujours vous rappeler ce que vous avez, ce que vous réalisez et surtout qui vous êtes. Vous comprendrez que finalement, votre situation n’est pas à plaindre. Je vous invite à écrire 5 choses pour lesquelles vous avez de la gratitude et à vous les rappeler régulièrement.

Soyez optimiste. Être optimiste c’est prendre de la hauteur sur les événements qui nous arrivent. Être optimiste c’est aussi se dire ceci « Est-ce que dans 10 ans ce qui m’arrive aujourd’hui aura encore un impact dans ma vie ? ». Cette question a pour but d’éliminer les pensées superflues et susceptibles de polluer l’esprit plus qu’elles ne le devraient. Derrière cela, il est important de se réciter des affirmations positives afin de garder un état d’esprit heureux, prédisposé à mieux gérer les obstacles de la vie. 

Vous vous demandez pourquoi ?

Simplement parce que plus vous mangez sainement, mieux vous vous sentez dans votre corps. Et cela va de même avec l’esprit, plus vous donnez de la bonne nourriture cérébrale à votre cerveau, plus efficace il est.


Formule mathématique

E + R = A ?

Loin de moi l’envie de vous ramener à des formules mathématiques qui risquent de réveiller en vous des souvenirs douloureux, mais sachez que cette formule citée plus haut est la leçon que vous devez absolument comprendre maintenant.

E = Evénements R = Réaction A = Aboutissement

Eckhart Tolle disait : « La cause principale du malheur n’est jamais la situation, mais toujours les pensées qui concernent celle-ci » 

En d’autres termes, la réponse qui va être donnée à un événement va déterminer si la route prise va en direction du bonheur ou du malheur. Lorsque nous faisons face à une situation délicate, nous avons toujours le choix d’aller dans une direction ou une autre.

Est-ce que nous abandonnons ou allons de l’avant ?

 

Vous savez cher ami, rester focalisé dans le passé ne changera pas les choses et empêche d’avancer. De l’autre côté, se projeter constamment sur l’avenir ne nous fait pas profiter pleinement du moment présent et peut créer des frustrations vis-à-vis des choses que nous souhaitons obtenir mais que nous n’avons pas encore.

Finalement, être mortel est le meilleur révélateur qui soit. Oui, se rappeler que nous allons tous partir un jour devrait nous faire prendre conscience qu’il faut jouir de chaque petite seconde que nous avons la chance de bénéficier aujourd’hui, car hier n’existe plus et demain n’est pas certain.


A bientôt.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés